LA COMPAGNIE DU TREPIED

La compagnie du Trépied naît en 2016, d’une rencontre entre deux musiciennes et une circassienne.
Trois – Partition pour cordes en La majeur est leur première création,
réalisée en partenariat avec l’Ecole des Arts du Cirque La Carrière à Angers.








LES ARTISTES




Agathe Warlouzé

a été bercée par les percussions et les chants d’Afrique de l’Ouest dès son plus jeune âge. Elle découvre et se forme par la suite aux percussions brésiliennes. Aujourd’hui chanteuse et percussionniste, son parcours reflète une sensibilité particulière pour les musiques dites du monde qui l’amèneront petit à petit à développer sa voix et découvrir de nombreux chants (afro-brésiliens, yorubas, orientaux ainsi que des balkans).





Marion de la Bretèque

a très tôt tissé un lien avec les musiques du monde. Elle s’est initiée pendant de longues années au gamelan (ensemble d’instruments javanais) ainsi qu’aux percussions du Moyen-Orient et du Maghreb. Ses 5 années de séjour en Asie ont été une grande source d’inspiration, et d’ouverture au monde. En parallèle de ce cursus autour des musiques traditionnelles, Marion s’est formée également à la musique classique occidentale, en étudiant le violon. Depuis les années 2000, elle est violoniste et percussionniste auprès de diverses formations.





Charlotte de la Bretèque,

a étudié les Arts du Cirque à l’Ecole Supérieure des Arts du Cirque de Bruxelles (ESAC). Diplômée en 2008 avec son numéro de « multicordes », une discipline qu’elle a inventée pendant ses trois années d’apprentissage. Depuis, elle tourne à travers le monde avec ses numéros, dans différentes compagnies et lieux, tels que le Cirque Baroque, le Wintergarten Variété, le Cirque Monti en Suisse…







LE SPECTACLE

Tout public | Durée : 40min environ | Espace : Circulaire (360°) | Spectacle d’extérieur ou d’intérieur, pour petite jauge (500 personnes maximum).



Trois – Partition pour cordes en La majeur


1 trépied, 1 km de cordes, 24 m2 d’herbe artificielle
12 boîtes, 3 femmes, 1 violon

Rythmes, souffles, murmures
Trois femmes chantent, scandent, susurrent

Accords, désaccords
Trois – Partition pour cordes en La majeur



“La preuve par trois… Un trépied, trois chutes de cordes, trois talents se conjuguant. Charlotte de la Bretèque (…) et les musiciennes-chanteuses Marion de la Bretèque et Agathe Warlouzé ont marié leur art de la suspension pour créer « Trois » (…). Ces trois-là sont complices : cela s’entend, se voit, se ressent. Sur les mélopées arabisantes de nos deux voix chantant une langue bien à elles, Charlotte de la Bretèque prend de l’altitude et évolue sur cordes raides et souples. Elle s’enroule, se cambre, garde la pose et n’hésite pas à se percher en haut du trépied. Un spectacle délicat, poétique, envoûtant et tout en modestie.”

10/09/2017, Courrier de l’Ouest.






PHOTOS






CONTACT



Email Facebook